• nathaliecaillard

Manger cru, vraiment bon pour tous ?


légumes crus crudivorisme l'assiette nathuro natahlie caillard côtes d'armor

Aujourd'hui, je viens vous parler du crudivorisme, grand sujet qui fait débat aujourd'hui, notamment chez les naturopathes !


On entend aujourd'hui beaucoup parler du crudivorisme, de ses bienfaits sur la santé, du fait qu'il préserve les vitamines des fruits et légumes.

Le crudivorisme est un mode alimentaire composé uniquement d’aliments crus et d'aliments déshydratés qui ne dépassent pas 42 degrés de cuisson. On parle d'ailleurs de "crusine".


La bataille sur le cru ne date pas d'hier. Un dentiste allemand, le Dr Schnitzer, a mené des études de comparaison de dentition et de systèmes digestifs sur différentes espèces ; en résultat, il affirmait que l'homme avait plus le profil et la dentition du singe, et serait plus un mangeur de graines et de fruits, mieux adaptés à son métabolisme.


Le régime japonais Oshawa soutient lui, l’inverse : cuire les aliments leur donnerait des qualités énergétiques qu’ils ne possèdent pas crus.

En médecine chinoise, le feu digestif est une notion importante, car le corps utilise de l'énergie pour réchauffer les aliments, ce qui peut altérer la santé et le système immunitaire, surtout en hiver.


Alors, qu'en est-il vraiment ? Comme toujours, je pense que chacun doit trouver SON équilibre et observer SON propre mode de fonctionnement et SES ressentis.


J'ai passé un temps infini à lire du pour et du contre jusqu'à m'y perdre parfois ! Pour finalement n'assister qu'à des débats d'égos et de personnes qui ne s'écoutent même plus et veulent juste persuader l'autre qu'ils ont raison. Car oui, chacun a toujours raison de son point de vue...

On se cache derrière la science et c'est vrai qu'elle est très importante. Mais n'oublions pas aussi qu'aujourd'hui, certaines études sont financées par des lobbyings...triste réalité...mais en ne s'appuyant que sur la science, on peut aussi perdre le bon sens. C'est ainsi que l'on voit des personnes se rendre malades avec des régimes extrémistes, persuadées de se faire du bien sans même plus écouter les signaux de leur corps.


La nutrition humaine est très complexe car nous sommes tous différents, nous ne partons pas tous sur les mêmes bases, avec le même terrain, nous ne venons pas tous du même endroit de la planète, nous n’avons pas le même groupe sanguin, ou encore le même métabolisme. Chaque être humain est unique et a un microbiote (flore intestinale) unique ! Une personne digèrera très bien un aliment contrairement à une autre.


Nous avons surtout perdu une chose avec le temps : apprendre à nous écouter profondément, et à écouter les messages envoyés par notre corps.

Personnellement, je pense que nous avons pris le réflexe d'aller toujours chercher les réponses à l'extérieur de nous, sans plus nous écouter à l'intérieur. Car, vous savez, votre corps sait, ce qui est bon pour lui et il vous le fait savoir dès lors que vous vous mettez à son écoute.


Je vais vous présenter ici quelques arguments en faveur et en défaveur du crudivorisme, à adapter à vous, en fonction de vos propres métabolismes.


légumes et fruits crus l'assiette nathuro nathalie caillard côtes d'armor

QUELS SONT LES AVANTAGES A MANGER CRU ?


Avantage n°1 : l'alimentation crue préserve tous les nutriments, vitamines, oligo-éléments...des aliments.


Manger cru est très intéressant car à partir de 42C°, les enzymes contenues dans nos aliments sont détruites par la cuisson.

Puis, à partir de 60C°, la vitamine C est détruite, dès 80C°, ce sont les vitamines du groupe B (très importantes pour le travail du foie), et au-delà de 100C°, ce sont toutes les vitamines et les oligo-éléments.

Forcément, plus on mange cru, plus on bénéficie de tous ces nutriments, vitamines minéraux...


Avantage n°2 : le corps reconnaît mieux un aliment cru que cuit.


Des études ont été menées par un médecin, Paul Kouchakoff, et ont montré que la cuisson des aliments fait réagir le système immunitaire en élevant la production des globules blancs, ce que l'on appelle la leucocytose : plus un aliment cuit, plus il est transformé, moins le corps le reconnaît (d'où l'effet néfaste des aliments ultra-transformés).

Le corps déclenche donc une attaque face à ce qu'il pense nocif pour lui pour préserver son équilibre.


C'est pour cela qu'il peut être intéressant de consommer une crudité en entrée (ou de combiner aliments crus et cuits à la vapeur douce) puis de manger ensuite des aliments cuits pour ne pas avoir cette réaction du système immunitaire.

Mais attention : seule la cuisson à la vapeur douce permet de rester dans les clous ! Toutes les autres cuissons, même après avoir consommé du cru, déclenchent cette réaction. Vous avez mon article sur la vapeur douce ici.


Avantage n°3 : les aliments crus bénéficient d'un meilleur taux vibratoire.


Un photographe, Semyon Kirlian, a découvert par hasard, via la photographie et un appareil capable de mesurer l'énergie des aliments, qu'un aliment cru bénéficiait d'un halo plus lumineux qu'un aliment cuit (donc davantage d'énergie). Après, on y croit ou pas, libre à chacun :)


Avantage n°4 : les différentes études menées sur les tubes digestifs montrent que nous avons un tube digestif très proche de celui du grand singe


Ce dernier se nourrit de 80% de fruits et légumes crus, 20% de protéines et pas d'amidon. Or dès que l'on modifie son régime alimentaire en le rapprochant du notre, il développe les mêmes maladies que l'homme (eczéma, troubles ORL, troubles digestifs...).


Avantage n°5 : une arrivée à satiété plus rapide.


Les aliments crus contiennent beaucoup d'eau et de fibres et il est nécessaire de bien les mastiquer avant de les avaler. Résultat : on mange moins vite.


Donc il y a de nombreux avantages, oui mais...pas pour tout le monde !


En effet, il faut bien comprendre que rien n'est jamais tout blanc ou tout noir, puisque ce qui fonctionne bien pour une personne pourra être catastrophique pour une autre, jusqu'à lui altérer la santé.


problème digestion manger cru l'assiette nathuro nathalie caillard côtes d'armor

LES INCONVÉNIENTS DU MANGER CRU


Inconvénient n°1 : quasi 100% des personnes que je rencontre aujourd'hui en consultation ont des soucis digestifs : constipation, diarrhées, candidose, maladie de Crohn, digestion lente, reflux...les dérèglements sont communs.


Ce sont donc des personnes qui ont des intestins fragiles et qui souffrent le plus souvent de perméabilité intestinale.


Donc pour eux, le cru aggrave sérieusement le problème car la dureté des fibres augmente l'inflammation de leur paroi intestinale. La cuisson à la vapeur douce ou les "cuidités" (à peine cuits pour ramollir les fibres) vont donc être l'idéal pour ces personnes là. Consommer les fruits cuits ou en compote passera également plus facilement.


Inconvénient n°2 : beaucoup de légumes contiennent de la cellulose (céréales complètes, endives, aubergines, asperges, pois chiches, pruneaux, dattes, figues sèches, amandes...) et nous ne possédons pas l'enzyme pour la dégrader, la cellulase (un peu comme certaines personnes qui ne possèdent pas de lactase et ne peuvent digérer les produits laitiers).


Tous ces aliments mangés crus irritent donc la paroi de l'intestin.


Inconvénient n°3 : en hiver, il est important de manger davantage chaud sous peine de refroidir le corps et donc abaisser le système immunitaire (=rhumes et compagnie).


En ayurveda, on parle de "feu digestif", qui correspond au métabolisme de chaque personne : nous n'avons pas tous les mêmes enzymes digestives, bactéries...


C'est ainsi, nous ne sommes pas tous égaux ! Il ne faut parfois pas tout chercher à comprendre...


La médecine chinoise considère elle, que le cru est humide et froid, et que cela n'est pas bon pour la rate, qui va devoir travailler davantage avec les reins pour maintenir le feu digestif. Donc c'est selon les constitutions encore une fois.


Voilà dans les grandes lignes ce que je souhaitais vous dire. Si vous faites partie des intestins fragiles, des profils qui supportent mal le cru, ou que vous avez une inflammation importante de l'intestin, il sera délétère pour vous de manger uniquement du cru.

Mais attention, cela ne veut pas dire que vous ne pourrez jamais plus manger de cru ! Lorsque vous aurez apaisé et réparé votre intestin, vous pourrez peut-être manger davantage de cru :)


Quelques astuces pour mieux digérer le cru :


1/ La mastication : et oui encore avec sa mastication !! Oui, oui, encore et toujours car la digestion commence dans la bouche ! On vous a donné des dents c'est pour vous en servir, alors on mâche, on mâche et on remâche ! Votre système digestif vous remerciera


2/ Consommer des jus de légumes : dépourvus de leurs fibres, les jus de légumes permettent de bénéficier de tous leurs vitamines, minéraux...sans avoir les inconvénients. A condition de bien utiliser un extracteur de jus de qualité avec une rotation lente, pour ne pas trop chauffer les aliments.


3/ Essayer de râper les légumes le plus finement possible.


4/ Écouter votre corps au maximum : écouter ce qu'il vous dit, ressentir de quelle manière il digère. Un même aliment consommé cru ou cuit ne donnera pas du tout les mêmes ressentis, vous pouvez très bien le supporter cuit mais pas cru.

Pour cela, manger dans le calme et vous concentrer sur les goûts, les odeurs, les textures, les couleurs...est indispensable.


Au mieux : alterner crudités (sauf temporairement si inflammation importante de l'intestin), jus, vapeur douce... et bien entendu faire des cookies au four ! :)


Je pense qu'il est important de ne pas tomber dans des extrêmes, plus délétères encore pour la santé ! La vie est un équilibre ! :)

Si vous pensez que cet article peut intéresser l'une de vos connaissances, n'hésitez pas à lui faire suivre !


Et abonnez-vous au blog pour ne rien manquer et recevoir la prochaine lettre d'information !


Vous pouvez également retrouver tous les accompagnements que je propose sur mon site : www.lassiettenathuro.com


Belle soirée,


Nathalie

25 vues0 commentaire